Jurisprudence : les résolutions d’une SAS ne peuvent être adoptées par un nombre de voix inférieur à la majorité simple

Posté par le 17 février 2022 dans Juridique

Et ceci, quand bien même les statuts prévoiraient une majorité inférieure...

L’affaire

Les statuts d’une SAS stipulent que « Les décisions collectives des associés sont adoptées à la majorité du tiers des droits de vote des associés, présents ou représentés, habilités à prendre part au vote considéré. »

Convoqués en assemblée générale extraordinaire, afin de se prononcer sur une augmentation du capital et la suppression du droit préférentiel de souscription de l’un des associés, les actionnaires votent en faveur de ces résolutions par 229.313 voix contre 269.185.

Les « pour » sont donc inférieurs aux « contre », mais la majorité du tiers des droits de vote étant néanmoins atteinte, les résolutions sont logiquement adoptées, en conformité avec ce que prévoient les statuts.

Mais l’actionnaire qui vient ainsi de se voir déposséder de son droit de vote préférentiel n’a pas l’intention de se laisser faire et demande en justice l’annulation des décisions de cette assemblée, au motif que, quand bien  même les statuts prévoient une majorité plus faible, celle-ci ne saurait être inférieure à la majorité simple (50 %).

Les juges

Dans un premier temps, aussi bien le tribunal de commerce que la cour d’appel rejettent sa demande au motif que, dans une SAS, et selon les dispositions de l’article L.227-9 du code de commerce, ce sont les statuts qui déterminent les formes et les conditions dans lesquelles les décisions doivent être prises en  assemblée.

Mais la cour suprême casse et annule ce jugement.

Selon elle en effet, même si la loi laisse une grande liberté aux associés de SAS pour déterminer, dans les statuts de leur société, la majorité exigée pour adopter des résolutions, cette liberté trouve néanmoins sa limite dans la nécessité d’instituer une règle d’adoption des résolutions qui permette de départager ses partisans et ses adversaires.

Or, tel n’est pas le cas d’une clause statutaire stipulant qu’une résolution est adoptée lorsqu’une proportion d’associés représentant moins de la moitié des droits de votes présents ou représentés s’est exprimée en sa faveur, puisque, dans ce cas, les partisans et les adversaires de cette résolution peuvent simultanément remplir cette condition de seuil. Ils ne peuvent donc être départagés dans un tel cas.


En conséquence, nonobstant d’éventuelles stipulations contraires des statuts, les résolutions d’une SAS ne peuvent être adoptées par un nombre de voix inférieur à la majorité simple des votes exprimés.

Source : Cour de cassation, civile, Chambre commerciale, 19 janvier 2022, pourvoi n° 19-12.696, Publié au bulletin.

Ne ratez plus
aucune actualité
de la SAS et SASU !

A lire également...

Repas, frais véhicule, loyers personnels, quels sont les frais réels SASU que vous pouvez déduire en tant que Président

Sasu voiture leasing : ce qu’il faut savoir

Les mensualités sont-elles déductibles ? La TVA est-elle récupérable ? Quid des taxes sur les voitures de sociétés

16 mars 2022 dans Fiscal

Impôts SASU : quand et comment payer l’impôt sur les sociétés ?

En SASU à l'IS, l'associé unique doit calculer lui-même l'impôt sur les bénéfices, et doit le payer sans attendre qu'on le lui demande

26 février 2022 dans Fiscal

Dans la même catégorie...

Jurisprudence : le directeur général SAS peut être révoqué sans motif

C'est ce que vient de préciser la Cour de cassation

10 mars 2022 dans Juridique
facture sasu

Facture SASU : une nouvelle mention obligatoire

A partir de ce 1er juillet 2021, une nouvelle mention obligatoire devra figurer sur certaines factures (sous peine d'une amende de 15.000 € !).

28 juin 2021 dans Fiscal, Formalités, Juridique
dividendes-sas-sasu

Cliquez ici pour télécharger le guide pratique des dividendes de votre SAS ou SASU. Tout ce qu'il faut savoir pour toucher vos dividendes

frais-professionnels-president-sas-sasu

Cliquez ici pour télécharger le guide pratique de tous les frais remboursables par votre société en franchise d’impôts et de charges sociales