VTC en SAS ou SASU : les amendes désormais 5 fois plus chères que pour les entrepreneurs individuels

Ceci concerne non seulement toutes les amendes pour infractions au code de la route, mais également celles pour non respect de la réglementation des VTC.

Cette nouvelle disposition, voulue par le Gouvernement, figure dans la récente loi de modernisation de la justice, promulguée le 19 novembre dernier.

Désormais, lorsque les amendes forfaitaires, qu’elles soient minorées, normales ou majorées, s’appliquent à une personne morale, notamment une SAS, une SASU (mais aussi une SARL ou une EURL),  leur montant sera multiplié par cinq.

Ceci concerne en premier lieu toutes les amendes pour infractions au code de la route commises avec une voiture de société, mais également celles pour non respect de la réglementation des VTC.

Les nouvelles amendes forfaitaires pour les VTC

Par exemple, s’agissant des amendes majorées, est désormais puni par une amende pouvant aller jusqu’à 165 € (au lieu de 33 € auparavant) le fait, pour tout conducteur de VTC, de ne pas apposer sa carte professionnelle sur le pare-brise.

De même, est désormais puni par une amende pouvant aller jusqu’à 375 € (au lieu de 75 € auparavant) le fait de ne pas présenter immédiatement cette carte professionnelle, en cours de validité, aux agents des services chargés des contrôles. Cette amende est même portée à 1.875 € (au lieu de 375 € auparavant) dans le cas où il ne peut être justifié de la possession de cette carte dans un délai de 5 jours.

Par ailleurs, sont désormais passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 900 € (au lieu de 180 € auparavant) les infractions suivantes :

  • le fait d’exercer l’activité de VTC avec un véhicule non conforme aux caractéristiques exigées par la loi (véhicule âgé de moins de 6 ans, avec au moins quatre portes, une longueur hors tout minimale de 4,50 mètres et une largeur hors tout minimale de 1,70 mètre, un moteur d’une puissance nette supérieure ou égale à 84 kilowatts) ;
  • le fait d’utiliser, à bord du véhicule, l’un des équipements propres aux taxis (taximètre, terminal de paiement électronique par exemple) ;
  • le défaut de vignette (sur le pare-brise) comportant le numéro d’inscription de l’entreprise sur le registre des VTC.

Les taxis et motos-taxis également visés (uniquement lorsqu’ils exercent en société)

Même motifs, même punitions !

Par exemple, sont désormais passibles d’une amende pouvant aller jusqu’à 900 € (au lieu de 180 € auparavant), les infractions suivantes :

  • le fait d’exercer l’activité de taxi sans être muni des équipements spéciaux imposés par la loi (taximètre, enseigne lumineuse « taxi », plaque autorisation de stationnement, imprimante connectée au taximètre, terminal de paiement électronique) ;
  • le fait d’exercer l’activité de moto-taxi à l’aide d’un véhicule non conforme aux caractéristiques exigées par la loi (véhicule âgé de moins de 5 ans, puissance supérieure à 40 kilowatts) ;
  • le défaut de la vignette spécifique aux motos-taxis.

Source : article 34 de la loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016, J.O. du 19.

les_dividendes_de_sas_ou_de_sasu

Ne ratez plus
aucune actualité
de la SAS et SASU !

A lire également...

remuneration-president-sasu

Rémunération Président SASU : les 10 choses essentielles à savoir

Voici un guide très complet sur la rémunération Président SASU. Découvrez tout ce qu'il est indispensable de savoir avant de se payer.

21 juin 2021 dans Votre statut

Fonds de solidarité mai 2021 : le formulaire est en ligne

SAS-SASU : vous pouvez désormais demander le fonds de solidarité pour le mois de mai 2021.

5 juin 2021 dans Aides, exonérations, Divers

Dans la même catégorie...

transformation-SARL-en-SAS

Transformation SARL en SAS : comment ça se passe ?

Etape par étape, voici un guide complet pour procéder à la transformation de votre SARL en SAS ainsi que les modèles nécessaires

28 mai 2021 dans Juridique
Jurisprudence SAS

Prime exceptionnelle Président SAS : elle doit lui être versée… même si elle se révèle excessive et contraire à l’intérêt social

Selon la cour de cassation en effet, une prime exceptionnelle Président SAS, dès lors qu’elle n’est pas contraire à la loi, et qu’il…

16 février 2021 dans Juridique