VTC en SAS ou en SASU : l’amende pour non dénonciation du conducteur passe à 3.750 €

Posté par le 18 mai 2018 dans Fiscal

Elle est donc désormais cinq fois plus élevée que pour un VTC, un artisan ou un commerçant qui exerce en nom propre…

Désormais en effet, lorsque la carte grise d’un véhicule est au nom d’une société et que ledit véhicule se fait flasher par un radar, fixe ou pas, l’amende est adressée au représentant légal de cette société, le Président en l’occurrence s’il s’agit d’une SAS ou d’une SASU, à charge pour lui, non pas de payer la somme en question, mais d’indiquer au service expéditeur de l’amende le nom et l’adresse du conducteur auteur de l’infraction.

Le but pour l’Administration est de pouvoir faire payer l’amende au véritable auteur de l’infraction, non à la société, et surtout de pouvoir lui retirer quelques points sur son permis de conduire le cas échéant.

A cet effet, le représentant légal dispose de 45 jours pour désigner le conducteur.

Et il vaut mieux être très vigilant à ce sujet car, passé ce délai, sa société recevra une amende, non plus de 750 € comme cela avait été annoncé à l’origine, mais de 3.750 € !

Ce quintuplement provient du fait, selon la ministre de la justice, qu’il ne s’agit plus dans ce cas d’une amende pour infraction au code du la route mais d’une amende pénale. Or, toute amende pénale due par une société est désormais multipliée par cinq, comme nous avons déjà eu l’occasion de l’annoncer sur ce site (voir notre article).

Comme le fait remarquer la ministre : c’est beaucoup plus dissuasif comme ça !

C’est sûr mais c’est aussi très injuste : pour la même faute, un entrepreneur individuel reçoit une amende de 750 € tandis que l’associé unique d’une SASU doit payer cinq fois plus !

Que se passe-t-il quand c’est le Président de la SAS ou de la SASU qui a lui-même commis l’infraction au code de la route ?

Selon les précisions également apportées par la ministre à ce sujet, dans l’hypothèse où c’est le Président de la SAS ou de la SASU qui a commis l’infraction au code de la route :

  • soit il se dénonce lui-même en tant que conducteur et dans ce cas il recevra un avis de contravention à son nom, avec l’amende correspondant à l’infraction, et le retrait de points le cas échéant ;
  • soit il ne se dénonce pas, et dans ce cas c’est sa société qui recevra l’amende de 3.750 € pour non dénonciation.

Ajoutons enfin que, dès lors qu’il s’agit d’une amende pénale, cette amende de 3.750 € n’est pas déductible pour votre SAS ou votre SASU.

Source : Rép. Ministère de la justice, JO Sénat du 15/02/2018, question n° 01091.

Ne ratez plus
aucune actualité
de la SAS et SASU !

A lire également...

Jurisprudence : le directeur général SAS peut être révoqué sans motif

C'est ce que vient de préciser la Cour de cassation

10 mars 2022 dans Juridique

Jurisprudence : les résolutions d’une SAS ne peuvent être adoptées par un nombre de voix inférieur à la majorité simple

L'affaire Les statuts d'une SAS stipulent que « Les décisions collectives des associés sont adoptées à la majorité du tiers des droits de…

17 février 2022 dans Juridique

Dans la même catégorie...

Repas, frais véhicule, loyers personnels, quels sont les frais réels SASU que vous pouvez déduire en tant que Président

Sasu voiture leasing : ce qu’il faut savoir

Les mensualités sont-elles déductibles ? La TVA est-elle récupérable ? Quid des taxes sur les voitures de sociétés

16 mars 2022 dans Fiscal

Impôts SASU : quand et comment payer l’impôt sur les sociétés ?

En SASU à l'IS, l'associé unique doit calculer lui-même l'impôt sur les bénéfices, et doit le payer sans attendre qu'on le lui demande

26 février 2022 dans Fiscal
dividendes-sas-sasu

Cliquez ici pour télécharger le guide pratique des dividendes de votre SAS ou SASU. Tout ce qu'il faut savoir pour toucher vos dividendes

frais-professionnels-president-sas-sasu

Cliquez ici pour télécharger le guide pratique de tous les frais remboursables par votre société en franchise d’impôts et de charges sociales